Le Kotatsu, la table chauffante japonaise

Le Kotatsu, la table chauffante japonaise

Le kotatsu, cette table chauffante japonaise, est un incontournable de la maison nippone. Avec ses plaids confortables et sa chaleur réconfortante, il est le parfait allié pour passer l’hiver au chaud. Mais le kotatsu est bien plus qu’une simple table chauffante : c’est aussi un lieu de convivialité et de partage pour toute la famille.

Découvrez dans cet article les origines de ce mobilier atypique, et comment intégrer ce petit bijou de la culture japonaise dans votre propre maison.

Qu’est-ce qu’une table kotatsu ?

Le kotatsu est une table basse japonaise équipée d’un système de chauffage et recouverte d’une couverture ou d’un futon. Vous pouvez vous asseoir ou vous allonger dessous afin de profiter de la chaleur agréable qui se dégage de la table. C’est une façon idéale de se réchauffer, particulièrement en hiver lorsque la température extérieure est froide.

Le kotatsu n’est pas une simple table chauffante : c’est également un élément central de la culture japonaise, souvent utilisé lors de réunions et repas en famille ou entre amis pour partager de bons moments ensemble. Placée au centre de votre salon, que vous pourrez agrémenter de panneaux japonais shoji, vous aurez une ambiance japonaise garantie !

Quels sont les différents types de Kotatsu ?

Les kotatsu existent sous différentes formes :

  • L’oki-kotatsu (置炬燵 – littéralement « kotatsu placé ») est un kotatsu portable traditionnel où le charbon est brulé dans une marmite hibachi ou un pot de terre. Le kotatsu peut alors se placer où on le souhaite dans la maison.
  • L’hori-kotatsu (掘り炬燵 – littéralement « kotatsu creux ») est un kotatsu monté au-dessus d’un large trou dans le sol où est placé foyer. On le retrouve fréquemment dans les restaurants japonais, où les étrangers ont tendance à préférer ces horikotatsu, car le trou dans lequel ils peuvent placer leurs jambes est proche de la hauteur d’une chaise. L’horigotatsu n’a été inventé qu’au début du XXe siècle par le potier britannique Bernard Leach pour sa propre maison à Tokyo. Homme de grande taille, il trouvait inconfortable de s’asseoir sur le sol.
  • Le denki-kotatsu (電気炬燵 « kotatsu électrique ») qui est la version moderne de l’oki-kotatsu, utilise un chauffage électrique (kotatsu heater) au lieu de brûler du charbon de bois dans une marmite. Ces appareils électriques sont apparus à partir des années 1950 et, sont devenus la technologie de choix dans les foyers japonais, grâce à leur risque d’incendie réduit.

Les kotatsu ont été adaptés sous différentes tailles et formes (rectangulaire, circulaire, pour une seule personne…).

Comment fonctionne une table Kotatsu ?

Les tables kotatsu ont un fonctionnement relativement simple, et sont généralement alimentées au charbon ou à l’électricité.

  • Les tables kotatsu au charbon : elles sont les plus traditionnelles et sont parfois encore en usage dans les maisons japonaises anciennes. Elles sont équipées d’un braséro au charbon en dessous de la table
  • Les tables kotatsu électriques : elles sont plus modernes et sont équipées d’un système de chauffage électrique intégré qui fonctionne à l’électricité.

Les avantages et inconvénients d’un kotatsu

Vous avez envie d’acheter un kotatsu pour votre salon ou salle à manger ? Avant de franchir le pas, voici les avantages et inconvénient à prendre en compte afin de faire le bon choix.

Les avantages

  • Confort : permet de se réchauffer et de se relaxer pour un film, une sieste, une session de travail, de lecture ou un repas.
  • Convivialité : favorise les moments de partage en famille ou entre amis.
  • Originalité : ajoute une touche atypique à la décoration de la maison.
  • Économie : permet de se réchauffer sans avoir à chauffer toute une pièce.
  • Praticité : peut être utilisé toute l’année en fonction du modèle (en retirant le chauffage et la couverture en été).

Les inconvénients

  • Position : beaucoup d’occidentaux n’ont pas l’habitude de s’asseoir au sol. Il peut leur être inconfortable de maintenir une position en tailleur ou avec les jambes sur le côté (solution : utiliser un siège zaisu qui sont dotés d’un dossier, mais pas de pieds).
  • Adaptation au système électrique : pour faire fonctionner un kotatsu japonais, il sera nécessaire d’acheter un adaptateur et un transformateur, les chauffages électriques japonais étant conçus pour fonctionner sur 100 volts, alors que l’installation électrique française est à 220 volts. Aussi, Attention à ne pas remplacer le petit chauffage japonais par un modèle européen qui n’est pas conçu pour être couvert ni pour fonctionner dans des espaces si petits.

Quel est le prix d’un kotatsu ?

Il existe différentes tailles de tables kotatsu et différents prix en fonction de la qualité et des fonctionnalités de la table.

Si vous cherchez une table de base, vous pouvez en trouver pour environ 180€, tandis que les packs complets qui comprennent la table, le transformateur / chauffage et un futon coûtent entre 300 € et 600 €. Si vous optez pour ces tables livrées avec les accessoires, vous pourrez profiter pleinement de votre kotatsu dès le déballage.

Quelle est l’origine de la table Kotatsu ?

La table Kotatsu est une tradition japonaise qui remonte à l’époque de la dynastie Muromachi (1336-1573). À cette époque, les Japonais utilisaient des foyers au charbon (les « irori« ) comme unique source de chaleur et de cuisson pour leur habitat.

Pendant la période Edo (1603-1868), de nouvelles formes de kotatsu sont apparues, notamment l' »oki-gotatsu », qui utilisait un brasero japonais appelé « hibachi » au lieu d’utiliser le foyer pour se chauffer. Cette séparation de l' »irori » rendait le kotatsu portable, ce qui augmentait considérablement sa commodité.

Pendant des siècles, le kotatsu a été alimenté par du charbon de bois, le kotatsu électrique n’étant apparu qu’à partir de la période Taisho (1912-1926) et gagnant en popularité dans le Japon d’après-guerre.

Pourquoi les japonais utilisent des tables chauffantes ?

Les tables kotatsu sont très populaires au Japon pour plusieurs raisons. Tout d’abord, de nombreuses maisons japonaises ne sont pas isolées et ne disposent pas de systèmes de chauffage efficaces pour affronter les températures les plus froides de l’hiver. Cela est dû en partie au fait que les maisons sont construites pour être confortables pendant les étés chauds et humides du Japon, où les températures et l’humidité peuvent atteindre des niveaux élevés. L’isolement du froid n’est pas considéré comme une priorité pour de nombreuses familles japonaises, car les hivers sont assez brefs et doux dans une grande partie du pays.

Peut-on dormir sous un kotatsu ?

Il est conseillé de se limiter à des siestes réparatrices sous un kotatsu plutôt que de dormir toute la nuit sous cette table de chauffage. Cela peut être dangereux, car le chauffage peut être instable et vous risquez de vous brûler en touchant l’un des éléments chauffants de la table. De plus, il est possible de se déshydrater en dormant sous la table pendant de longues périodes.

Kushi

Kushi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *